Écrire Egypte. L’annonce du verdict concernant un détracteur de la religion est repoussée

Action complémentaire sur l’AU 278/12, MDE 12/039/2012, 3 décembre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 DÉCEMBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La confusion règne au procès d’Alber Saber Ayad depuis que le juge chargé de l’affaire a rejoint un mouvement de grève national en Égypte. La cour devait annoncer le verdict fin novembre mais a finalement fixé la dernière audience au 12 décembre prochain. Le prisonnier d’opinion Alber Saber Ayad, jugé pour avoir publié des vidéos sur Internet et pour sa page Facebook considérée comme « diffamant la religion » par les autorités égyptiennes, doit donc attendre avant de finalement savoir quel sort lui sera réservé. S’il est déclaré coupable, il risque une peine de six ans d’emprisonnement et une amende de 500 livres égyptiennes (environ 62 euros). Les conditions d’incarcération de cet homme se seraient améliorées après que des organisations égyptiennes de défense des droits humains ont porté plainte auprès du procureur général fin octobre dernier. Alber Saber Ayad est toujours enfermé dans la même cellule mais il a maintenant plus facilement accès à l’eau et à des sanitaires. Il aurait également reçu des soins pour l’une de ses mains après avoir été blessé, semble-t-il, lorsqu’un membre des forces de sécurité a tiré sur ses menottes lors d’une audience. À travers toute l’Égypte, les juges font la grève pour contester un décret promulgué par le président égyptien Mohamed Morsi, car ils considèrent que ce (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.