Écrire Irak. Trois frères : Adel Hamdi Shihab, Shamil Hamdi Shihab, Amer Hamdi Shihab risquent la torture

AU 351/12, MDE 14/016/2012, 10 décembre 2012 Trois frères arrêtés tôt dans la matinée du 5 décembre dernier risquent de subir des actes de torture dans les locaux de la Direction contre le crime à Ramadi, dans le centre de l’Irak. La torture et autres mauvais traitements sont fréquemment utilisés dans ce centre de détention pour extorquer des « aveux » aux détenus. Tôt dans la matinée du 5 décembre 2012, Adel Hamdi Shihab et ses deux frères, Shamil Hamdi Shihab et Amer Hamdi Shihab, ont été interpellés par les forces de sécurité chez eux à Ramadi avant d’être conduits à la Direction contre le crime. Tous trois ont autour de 50 ans. Ils ont ensuite été déférés devant un juge d’instruction le 9 décembre. Selon certaines sources, ces hommes semblaient avoir subi des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Après l’audience, ils ont été ramenés à la Direction contre le crime à Ramadi, où ils sont détenus au secret et où ils risquent d’être victimes de torture. L’arrestation de ces trois frères survient après que Nabhan Adel Hamdi, le fils d’Adel Hamdi Shihab, et trois autres hommes ont été condamnés à mort le 3 décembre dernier par le tribunal pénal central d’Anbar, à l’issue d’un procès inique (voir http://amnesty.org/fr/library/info/MDE14/005/2012/fr). On ignore cependant quelles sont les charges retenues contre Adel Hamdi Shihab et ses frères. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en arabe, en anglais ou dans votre propre langue : exhortez les autorités (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir