Écrire Gambie. Détention de Baba Leigh, un imam contre la peine de mort.

AU 353/12, AFR 27/014/2012, 11 décembre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 22 JANVIER 2013 L’imam Baba Leigh est en détention au secret sans inculpation depuis le 3 décembre dernier. Cet homme a ouvertement critiqué l’exécution de neuf condamnés à mort en août dernier en Gambie. Le 3 décembre 2012, des témoins ont affirmé avoir vu deux membres de l’Agence nationale de renseignements (NIA) arriver chez Baba Leigh vers 22 heures. Les agents ont informé ce dernier qu’ils devaient l’emmener au siège de la NIA pour y être interrogé, mais ils n’ont pas fourni plus d’explications. Personne n’a revu cet homme depuis. Sa famille pense qu’il est détenu au siège de la NIA, tandis que l’Agence affirme ne disposer d’aucun renseignement concernant l’endroit où se trouve Baba Leigh. La famille et l’avocat de cet homme ne sont pas autorisés à lui rendre visite, et ses proches craignent pour sa santé. Un membre de la famille de Baba Leigh a confié à Amnesty International : « Nous sommes très inquiets pour lui. Nous ne l’avons pas vu depuis lundi et nous ne pouvons pas lui donner de la nourriture ou des médicaments. Nous avons besoin de le voir et de savoir quelles infractions il a commises. » La détention sans inculpation de Baba Leigh bafoue l’article 19 (3) de la Constitution gambienne, qui garantit le droit d’être déféré devant un tribunal sous 72 heures, ainsi que le droit national et international relatif aux droits humains et les normes nationales et internationales en la matière. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.