Écrire Bahrein. Confirmation de la condamnation de Nabeel Rajab,un défenseur des droits humains

Action complémentaire sur l’’AU 128/12. Index : MDE 11/068/2012. Date : 12 décembre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 DÉCEMBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La condamnation de Nabeel Rajab, défenseur des droits humains bahreïnite, a été confirmée le 11 décembre. Cependant, sa peine a été réduite de trois à deux ans de prison. Le 11 décembre, la cour d’appel de la capitale bahreïnite, Manama, a confirmé la condamnation de Nabeel Rajab, président du Centre des droits humains de Bahreïn et directeur du Centre du Golfe pour les droits humains. Elle a toutefois réduit sa peine de prison à deux ans au lieu de trois. Nabeel Rajab a été reconnu coupable de participation à un « rassemblement illégal » et de « trouble à l’ordre public » pour avoir « appelé et pris part à des manifestations » les 12 janvier, 6 février et 31 mars à Manama, « sans notification préalable aux autorités ». Ses avocats vont se pourvoir en cassation, mais on ignore combien de temps cette procédure va durer. Nabeel Rajab déjà passé six mois en prison. Sa famille et ses amis étaient présents lors du procès et ont dit à Amnesty International qu’il était sous le choc, ne s’attendant pas à une peine aussi lourde. Des représentants d’organisations internationales et d’ambassades ont aussi assisté à l’audience. Dans le même arrêt, la cour d’appel a acquitté Nabeel Rajab de l’accusation d’« outrage à une institution nationale ». En juin, une juridiction inférieure avait transformé (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir