Écrire Inde. Aparna Marandi, défenseure des droits humains risque la torture

AU 359/12, ASA 20/043/2012, 17 décembre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 JANVIER 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Aparna Marandi, défenseure des droits humains de longue date qui a plusieurs fois été visée par le gouvernement en raison de ses activités, a été arrêtée le 8 décembre dernier. Elle est actuellement détenue dans l’État de Jharkhand, en Inde, et risque à tout moment d’être victime de torture ou d’autres mauvais traitements. Aparna Marandi a été approchée le 8 décembre 2012 alors qu’elle se trouvait avec son fils Alok Marandi, âgé de quatre ans, et trois autres personnes à bord d’un train entre l’État de Jharkhand et Hyderabad. Depuis près de quatre ans, cette femme se bat pour la libération de son mari, lui aussi militant. Elle a été interpellée pour son implication supposée dans deux manifestations, l’une organisée il y a six ans, l’autre le 30 novembre dernier. Les cinq personnes ont été amenées au poste de police pour femmes de Ranchi, où elles sont restées jusqu’au 10 décembre. Elles n’ont pas été déférées devant un magistrat sous 24 heures, ce qui est contraire au droit indien, et elles auraient subi des mauvais traitements en détention. Les trois femmes qui accompagnaient Aparna Marandi, dont une âgée de 16 ans, ont été libérées le 10 décembre après avoir dû signer des déclarations indiquant qu’elles avaient été appréhendées le 9 décembre, et non le 8. Aparna Marandi et son fils auraient été amenés devant un magistrat de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse