Écrire Bahreïn. Des citoyens condamnés pour des tweets

Action complémentaire sur l’AU 326/12, MDE 11/071/2012, 19 décembre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 JANVIER 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un citoyen de Bahreïn a vu sa peine de six mois de prison confirmée en appel, tandis que trois autres purgent des condamnations à quatre mois d’incarcération, semble-t-il pour avoir insulté le roi de Bahreïn dans des messages postés sur leurs comptes Twitter. Ils sont considérés comme des prisonniers d’opinion. Abdullah Alwi al Hashemi a vu sa peine de six mois d’emprisonnement confirmée par la Cour d’appel siégeant à Manama, la capitale de Bahreïn, le 5 décembre 2012. Il avait été condamné en première instance au mois de novembre, ainsi que trois autres hommes, par la quatrième chambre du tribunal pénal de première instance pour avoir insulté le roi de Bahreïn dans des messages publiés sur leurs comptes Twitter. Salman Abdullah Darwish et Ali Mohammad Ali ont été condamnés respectivement à un et quatre mois de prison le 5 novembre. Le 12 novembre, un quatrième homme, Ali Abdul Nabi al Hayeki, a écopé de quatre mois de prison. Le 11 décembre, un cinquième homme a été condamné à quatre mois d’emprisonnement par un tribunal pénal de première instance pour les mêmes charges. Ali Mohammad Ali doit comparaître devant la Cour d’appel le 24 décembre 2012. Salman Abdullah Darwish a été libéré le 12 novembre, après avoir purgé sa peine. Les quatre hommes ont été inculpés d’« outrage public au roi » en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse