Écrire Jaime Polivio Pérez Lucero (h), dirigeant associatif dans la paroisse de García Moreno

... Mercy Catalina Torres Terán (f) ; et d’autres personnes opposées à un projet d’exploitation d’une mine de cuivre dans la région d’Intag AMR 28/003/2007 - Action complémentaire sur l’AU 193/07 (AMR 28/002/2007, 25 juillet 2007) Jaime Polivio Pérez Lucero aurait été menacé dans la rue, le 4 août dernier, et, d’après le rapport de la police sur ces faits, il aurait certainement été agressé physiquement si des policiers n’étaient pas intervenus. Toujours de source policière, certains de ses agresseurs travaillent pour le projet d’exploitation minière près de son domicile, dans la région d’Intag (province d’Imbabura, nord du pays), auquel Polivio Pérez est opposé. Ils auraient déclaré : « À cause de toi, la compagnie va s’en aller, maintenant on va te traîner et te brûler pour que tu ne t’en sortes pas vivant, parce que tu t’opposes au développement. On doit détruire ta maison. » Selon le rapport de police, quatre femmes, dont l’identité est mentionnée, figuraient parmi les agresseurs, ainsi que « d’autres individus travaillant pour la compagnie minière ». Le rapport signale par ailleurs que la moto de Jaime Polivio Pérez a été jetée dans un fossé de trois mètres de profondeur. À présent, Jaime Polivio Pérez bénéficie manifestement de la protection de policiers à son domicile, dont il doit payer les frais d’hébergement et de nourriture ; sa protection ne va cependant pas plus loin que l’arrêt d’autobus, bien qu’il ait besoin de se déplacer fréquemment dans le cadre de ses activités professionnelles. Cette agression est la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.