Écrire ,Qatar. Mishal bin Zaar Hamad al-Mutairy, ancien diplomate, pourrait être expulsé et torturé

AU 1/13, MDE 22/001/2013, 4 janvier 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 FÉVRIER 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les autorités qatariennes s’apprêtent à renvoyer de force un ancien diplomate en Arabie saoudite, où il risquerait fort d’être placé en détention et pourrait subir des actes de torture et d’autres mauvais traitements pour avoir critiqué le régime saoudien. Mishal bin Zaar Hamad al Mutairy, ancien diplomate saoudien de 50 ans, a été démis de ses fonctions à l’ambassade d’Arabie saoudite à La Haye (Pays-Bas) en 2003. Il avait signalé aux autorités saoudiennes que l’ambassade participait au financement du terrorisme. Il a ensuite rendues ces allégations publiques et a obtenu l’asile politique aux Pays-Bas en septembre 2004. Il a rapporté à Amnesty International que, en 2006, il avait été emmené en voiture à Bruxelles, capitale de la Belgique, par des hommes armés en civil, qui étaient selon lui des agents du régime saoudien. Selon ses dires, l’un de ses fils aurait aussi été emmené dans un autre véhicule. À Bruxelles, on lui aurait ordonné de prendre un avion à destination de Riyadh, capitale de l’Arabie saoudite. Il a expliqué : « Je n’avais d’autre choix que de partir car ils détenaient mon fils. » Mishal al Mutairy a été arrêté à son arrivée et détenu six mois à la prison de la Direction générale des enquêtes, à Riyadh. Il aurait été détenu au secret pendant environ une semaine, au cours de laquelle il aurait subi des actes de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.