Écrire Mexique. Craintes pour la sécurité du personnel d’un refuge

AU 4/13, AMR 41/001/2013, 7 janvier 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 18 FÉVRIER 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des membres du personnel du refuge pour migrants Belén, situé à Saltillo (État de Coahuila, nord du Mexique), ont été victimes de menaces et de vols d’informations. Le 19 décembre, une vitre de la voiture de Pedro Pantoja Arreola, le prêtre catholique qui dirige le refuge, a été brisée et une mallette contenant des documents de travail confidentiels a été volée. Le 27 décembre, la voiture du coordinateur du refuge, Javier Martínez Hernández, a également été fracturée et une autre mallette dans laquelle se trouvaient des documents confidentiels importants a disparu. Aucun objet de valeur n’a été dérobé, bien que les auteurs des effractions en aient eu la possibilité. Le 30 décembre, un homme a appelé Pedro Pantoja Arreola sur sa ligne téléphonique personnelle, à l’église. Il a menacé toute l’équipe du refuge Belén en ces termes : « Vous allez tous vous faire démonter. » Le 1er janvier, un inconnu a appelé les bureaux du refuge pour déclarer qu’il avait trouvé des documents portant le nom et le numéro de téléphone de Javier Martínez Hernández, en proposant que quelqu’un vienne les chercher. Lorsque Javier Martínez Hernández s’est rendu à l’adresse indiquée, seule une femme dont on ignore l’identité était présente ; elle a affirmé n’avoir connaissance d’aucun des documents en question. À la suite de ces événements, une plainte a été (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse