Écrire Syrie. Youssef al Ammar, Suhaib al Ammar, Iqbal al Ammar, Bilal Koushan risquent d’être torturés

AU 005/13, MDE 24/002/2013, 7 janvier 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 18 FÉVRIER 2013 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le Syrien, Youssef al Ammar, ses neveux Suhaib al Ammar et Iqbal al Ammar, ainsi qu’un de leurs proches, Bilal Koushan, ont été arrêtés le 24 novembre 2012 à l’appartement qu’ils partageaient à Damas. Depuis, ils sont détenus dans des conditions équivalant à une disparition forcée et risquent de subir des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Selon un contact sur place, des membres des forces de sécurité seraient arrivés le 24 novembre au petit matin à l’appartement que Youssef al Ammar partage avec ses neveux, Suhaib al Ammar et Iqbal al Ammar, et un de leurs proches, absent à ce moment-là. Le cousin de Suhaib et Iqbal al Ammar, Bilal Koushan, originaire de Deraa, logeait en effet avec eux dans cet appartement. La même source a indiqué à Amnesty International que des témoins auraient plus tard dit à la famille que les quatre hommes avaient été emmenés par des membres des forces de sécurité. Les autorités syriennes n’ont pas averti les familles des quatre hommes de leur placement en détention et n’ont donné aucune information concernant l’endroit où ils se trouvent ou les charges retenues contre eux. On ignore les raisons de leur arrestation. Iqbal al Ammar avait déjà été brièvement arrêté une fois, au début de l’année 2012. Suhaib al Ammar, quant à lui, avait été maintenu en détention du 18 novembre 2011 au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse