Écrire Indonesie. Des chiites menacés de réinstallation forcée

Action complémentaire sur l’AU 336/12, ASA 21/002/2013, 15 janvier 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 FÉVRIER 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les autorités menacent de réinstaller de force des familles chiites au mois de mars. Celles-ci sont actuellement logées dans un abri temporaire de la province de Java-Est et leurs conditions de vie ne cessent de se détériorer. Elles ont été déplacées en août 2012 après qu’une foule a attaqué leur village. Depuis le 1er janvier, la police de la province de Java-Est a démobilisé les agents qui protégeaient les villageois concernés. Selon une source crédible, les autorités de la province de Java-Est et du district de Sampang ont donné à ces chiites déplacés jusqu’en mars pour se convertir au sunnisme s’ils voulaient rentrer chez eux. Dans le cas contraire, ils seraient réinstallés de force dans une autre zone de la province ou à l’extérieur de l’île de Java. Ils ont rejeté cette possibilité, préférant retrouver leurs logements et leurs moyens d’existence. D’après les estimations, 165 personnes déplacées, dont 48 enfants, vivent toujours dans un complexe sportif de Sampang (Java-Est) où les conditions sont précaires, et ce plus de quatre mois après qu’une foule a attaqué leur village. En outre, les conditions de vie dans leur abri temporaire n’ont cessé de se détériorer. Fin décembre, les autorités locales ont arrêté d’approvisionner les villageois déplacés en vivres et de leur fournir des services (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !