Écrire Bahrein. Le militant Sayed Yousif Almuhafdah, inculpé de « diffusion d’informations erronées »

AU 8/13, MDE 11/002/2013, 16 janvier 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 FÉVRIER 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Sayed Yousif Almuhafdah, défenseur bahreïnite des droits humains, a été arrêté le 17 décembre lors d’une manifestation, puis inculpé de « diffusion d’informations erronées dans l’intention de porter atteinte à la sûreté de l’État ». Son procès s’est ouvert le 9 janvier. Sayed Yousif Almuhafdah, vice-président par intérim du Centre bahreïnite des droits humains, a été arrêté le 17 décembre 2012 lors d’une manifestation organisée à Manama, la capitale. Il recueillait des informations sur les affrontements entre les manifestants et la police, qu’il a ensuite diffusées sur Twitter accompagnées de la photo d’un manifestant blessé. Le 20 décembre, le substitut du procureur aurait déclaré que la publication de cette photo – acte que Sayed Yousif Almuhafdah avait nié – avait « suscité le jour même des actes de protestation et de sabotage ayant porté atteinte à la sécurité et troublé l’ordre public ». Sayed Yousif Almuhafdah a été inculpé en vertu de l’article 168 du Code pénal bahreïnite, qui sanctionne le fait de diffuser des informations erronées dans l’intention de porter atteinte à la sûreté de l’État. Son procès s’est ouvert le 9 janvier 2013 devant le tribunal pénal de première instance. Comme il n’a pas reconnu les faits qui lui étaient reprochés, le procès a été ajourné au 17 janvier. La demande de libération sous caution formulée par son (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir