Écrire Colombie. Les dirigeants associatifs Ligia María Chaverra et Enrique Petro, en danger

AU 21/13, AMR 23/003/2013, 24 janvier 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 MARS 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des paramilitaires recherchent actuellement Ligia María Chaverra et Enrique Petro, deux dirigeants associatifs afro-colombiens, dans le bassin du Curvaradó (nord de la Colombie). Ces deux personnes sont en danger. Le 22 janvier 2013, deux paramilitaires, semble-t-il, sont arrivés à moto dans la zone humanitaire de Las Camelias, située dans la municipalité d’El Carmen del Darién, dans le département du Chocó. Les deux hommes cherchaient Ligia María Chaverra, une dirigeante associative afro-colombienne, et ils auraient dit : « Nous devons lui parler, et à elle seule. » Au cours de ces derniers mois, des paramilitaires ont fait part de leur intention de tuer cette femme ainsi que 40 autres responsables de communautés locales, les qualifiant de cibles militaires. Le 15 janvier dernier, sept hommes à moto se sont rendus dans la zone humanitaire voisine d’Andalucia, à la recherche d’Enrique Petro. Celui-ci en a informé les forces armées, qui lui ont dit que ces hommes vivaient à proximité mais qu’elles ne connaissaient pas leurs noms. Plusieurs habitants ont également affirmé ignorer qui étaient ces hommes. Malgré le grand nombre de soldats déployés dans cette région, Amnesty International est régulièrement informée de la présence de paramilitaires dans les environs. La sécurité d’Enrique Petro suscite de plus vives (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir