Écrire Somalie. Le journaliste Abdiaziz Abdnur Ibrahim et une victime présumée de viol, inculpés.

Action complémentaire sur l’AU 09/13, AFR 52/002/2013, 29 janvier 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 MARS 2013 Le journaliste indépendant Abdiaziz Abdnur Ibrahim a été inculpé d’insultes à l’égard d’une institution nationale, après avoir enquêté sur un viol supposé qui impliquerait des membres des forces gouvernementales. La victime présumée est quant à elle accusée de calomnie. Le 29 janvier 2013, Abdiaziz Abdnur Ibrahim a été accusé, en vertu de l’article 269 du Code pénal, d’avoir insulté une institution nationale, publié un article dans les médias et suborné un témoin pour inventer une histoire de toutes pièces. Cet homme est en détention arbitraire depuis le 10 janvier dernier, à la suite de ses investigations sur le viol que des membres des forces de sécurité somaliennes auraient commis à l’encontre d’une femme qui fait partie d’une population déplacée. Le journaliste n’a pas publié les informations qu’il a obtenues lors de son entretien avec la victime présumée. Cette dernière a elle aussi été inculpée d’insultes à l’égard d’une institution nationale, ainsi que de fausses accusations à l’encontre du gouvernement somalien. Trois autres personnes ont été mises en cause dans cette affaire : le mari et une proche, semble-t-il, de la victime présumée, ainsi qu’un homme qui serait un contact d’Abdiaziz Abdnur Ibrahim. Ces trois individus sont accusés d’avoir aidé un suspect et contribué à obtenir un pot-de-vin. La prochaine audience aura lieu le 2 février 2013. Le 26 janvier dernier, Abdiaziz Abdnur Ibrahim et les autres (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse