Écrire Le parlement russe s’est prononcé en faveur d’une loi discriminatoire.

Informations complémentaires sur l’AU 348/12, EUR 46/002/2013, 29 janvier 2013 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 12 MARS 2013 Le Parlement russe s’est prononcé en première lecture, le 25 janvier, quasiment à l’unanimité, en faveur d’un projet de loi homophobe qui érige en infraction toute « propagande de l’homosexualité auprès de mineurs ». Si elle est adoptée, la loi érigerait la « promotion de l’homosexualité auprès des mineurs » en infraction administrative à la législation fédérale, passible d’amendes pouvant atteindre 500 000 roubles (12 300 euros). Cependant, dans la législation russe, il n’existe aucune définition précise de la « propagande de l’homosexualité », ce qui permet une interprétation très large de ces termes. La Commission parlementaire des affaires relatives à la famille, aux femmes et aux enfants a proposé de la définir comme « l’organisation d’événements par des homosexuels dans des endroits accessibles aux mineurs, ainsi que l’encouragement et l’approbation des relations homosexuelles à la télévision et à la radio à des horaires où les mineurs peuvent en prendre connaissance ». La Commission a avancé que le projet de loi n’« empêcherait pas un mineur de recevoir des informations sur l’homosexualité, si ses besoins et son âge l’exigent » et qu’il devait être présenté. Les militants d’Amnesty International ont reçu des réponses similaires aux appels qu’ils ont adressés à la Commission. Ce projet de loi représente une attaque contre le droit fondamental à la liberté d’expression et bafoue les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !