Écrire Yemen. L’exécution d’un Yéménite prévue pour le 10 février.

Action complémentaire sur l’AU 23/13, MDE 31/002/2013, 4 février 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 10 FÉVRIER 2013 Le bureau du procureur général a informé Muhammad Abdul Wahhab Faysal al Qassem qu’il serait exécuté ce samedi. L’âge du prévenu au moment où l’infraction a été commise continue d’être sujet à débat. Muhammad Abdul Wahhab Faysal al Qassem a été condamné à mort le 14 février 2005 par le tribunal de première instance d’Ibb, à 190 kilomètres au sud de Sanaa, la capitale du pays. Il a été déclaré coupable d’un meurtre commis en février 1998. Sa condamnation à mort a été confirmée en appel en février 2009, puis par la Cour suprême en février 2012, avant d’être récemment approuvée par le président yéménite. Muhammad Abdul Wahhab Faysal al Qassem est détenu à la prison d’Ibb. Cet homme a expliqué à Amnesty International que des représentants du procureur général lui avaient récemment rendu visite pour l’informer qu’il serait exécuté le 10 février 2013. Ils lui ont également dit qu’il lui restait deux semaines pour voir ses proches, écrire un testament et essayer d’obtenir le pardon de la famille de la victime. Muhammad Abdul Wahhab Faysal al Qassem continue d’affirmer qu’il avait moins de 18 ans au moment des faits. D’après lui, la cour a déterminé qu’il était majeur à l’époque en se basant sur de fausses photocopies de ses bulletins scolaires et d’un examen médical datant de 2004, qui n’a jamais eu lieu, affirme-t-il. Il semble que le tribunal ait rejeté une copie du certificat de naissance de cet homme prouvant qu’il avait (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.