Écrire Israël. Le défenseur des droits humains Hassan Karajah n’a pas accès à un avocat.

AU 27/13, MDE 15/002/2013, 5 février 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 MARS 2013 Le 4 février dernier, le défenseur palestinien des droits humains Hassan Karajah a vu sa période d’interrogatoire prolongée de neuf jours par un tribunal militaire israélien. De plus, il n’a pas le droit de s’entretenir avec un avocat jusqu’au 6 février, sur ordre des services de sécurité. C’est la seconde fois qu’un tribunal militaire rallonge la durée de l’interrogatoire de Hassan Karajah depuis son arrestation à Saffa, près de Ramallah, le 23 janvier 2013. Le frère de cet homme a raconté que les forces israéliennes ont fouillé la maison pendant environ trois heures tandis que plusieurs agents questionnaient Hassan Karajah à l’extérieur. Ils ont ensuite bandé les yeux de ce dernier, l’ont menotté puis emmené au centre de détention de Moscobiyya (également appelé « le camp russe ») à Jérusalem. Le 24 janvier dernier, Hassan Karajah a été conduit à la prison de Jalameh, dans le nord d’Israël, puis déféré devant un tribunal militaire qui a prolongé sa détention de 12 jours. Les services de sécurité auxquels appartiennent les agents qui l’ont interrogé ont émis un ordre lui interdisant tout accès à un avocat. Cet ordre a été renouvelé le 4 février dernier pour deux jours. Le 29 janvier, l’organisation palestinienne de défense des droits humains Addameer a fait appel de cette décision, mais son recours a été rejeté deux jours plus tard par un tribunal militaire. Le frère de Hassan Karajah a expliqué à Amnesty International que celui-ci (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la cruauté des USA envers les personnes en quête de protection

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !