Écrire Chine. Le militant Zhu Chengzhi risque des poursuites

Action complémentaire sur l’AU 191/12, ASA 17/001/2013, 7 février 2013 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 21 MARS 2013 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Zhu Chengzhi, prisonnier d’opinion chinois, a été placé en « résidence surveillée » à son domicile. Avant cela, il était détenu dans un lieu inconnu depuis le 4 janvier. Il risque toujours d’être poursuivi pour « incitation à la subversion du pouvoir de l’État » du fait de ses activités en faveur des droits humains. Une décision le concernant devrait être rendue à la mi-mars. Zhu Chengzhi, défenseur des droits humains, a regagné son domicile de Shaoyang (province du Hunan) le 1er février. Il a toutefois été placé en « résidence surveillée ». À la connaissance d’Amnesty International, il est en bonne santé mais ne peut sortir de chez lui ni communiquer avec l’extérieur sans autorisation. Alors qu’il pourrait passer le Nouvel An chinois (10 février) auprès de sa famille, il est toujours détenu arbitrairement et risque d’être poursuivi en raison de ses activités en faveur des droits humains. Le 3 février, le parquet de Shaoyang a confirmé qu’il envisageait d’engager des poursuites à l’encontre de Zhu Chengzhi et une décision devrait être rendue à la mi-mars. Zhu Chengzhi a été interpellé pour la première fois par la police du district de Daxiang le 8 juin 2012 et s’est vu infliger une peine de 10 jours de détention administrative pour « trouble à l’ordre public ». Il avait réclamé à plusieurs reprises (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.