Écrire Mohamed Zain Al Alabidein, Hisham Al Mufti, Entesar Alagali, Abdulrahim Abdallah, Abdulaziz Khaled, des membres de l’opposition détenus

AU 29/13, AFR 54/002/2013, 7 février 2013 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 21 MARS 2013 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Six membres de partis d’opposition ont été arrêtés en janvier à Khartoum (Soudan). Cinq sont toujours détenus sans inculpation, dont Mohamed Zain Al Alabidein, qui a besoin de soins médicaux urgents. Mohamed Zain Al Alabidein (66 ans), adjoint au président du Parti unioniste démocratique (PUD) en charge des questions politiques, a été arrêté le 8 janvier par des agents du Service national de la sûreté et du renseignement (NSS) à son arrivée à l’aéroport international de Khartoum. Il se trouve actuellement à la prison de Kober. Amnesty International sait de façon certaine que cet homme souffre d’un cancer des intestins, dont il a été opéré deux fois avant sa détention. Il devait, semble-t-il, se rendre chez son médecin pour un rendez-vous de contrôle le 18 janvier mais le NSS a refusé de le relâcher temporairement, malgré le dossier médical complet fourni par sa famille. L’organisation a appris que son état de santé se détériorait. Cinq autres membres de partis d’opposition ont été arrêtés en janvier à Khartoum. Hisham Al Mufti (51 ans), membre dirigeant du PUD, a été arrêté le 7 janvier à son domicile par des agents du NSS. Le même jour, Entesar Alagali, membre dirigeante du Parti nassériste unioniste socialiste (PNUS), a été arrêtée à Khartoum alors qu’elle conduisait. Abdulrahim Abdallah (65 ans),adjoint au président du (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !