Écrire Serbie. L’UE partage les craintes d’Amnesty International pour les Roms

Informations complémentaires sur l’AU 352/12, EUR 70/001/2013, 5 février 2013 La délégation de l’Union européenne en Serbie a mis l’accent sur la nécessité absolue d’éviter la création de camps visant à n’héberger que des Roms. Le 24 décembre 2012, la Délégation de l’UE en Serbie a fait une déclaration publique dans laquelle elle affirme son opposition à la réinstallation de Roms expulsés de force dans des camps qui leur seraient entièrement destinés. Elle a également expliqué aux médias serbes que cette déclaration avait pour but de répondre aux craintes d’Amnesty International, qui a plusieurs fois appelé à la fin de la ségrégation ethnique des Roms en matière de logement. Ce document a été publié sur le site internet de la Délégation et envoyé à Amnesty International, ainsi qu’à des personnes qui ont rempli le formulaire en ligne. Il y est indiqué que la décision finale concernant les sites de réinstallation n’a pas été prise et que les discussions sont en cours. La déclaration (en anglais) est disponible sur : http://www.europa.rs/en/mediji/najnovije-vesti/1783/EU+response+to+Roma+rights.html. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Ceci est la première mise à jour de l’AU 352/12. Pour plus d’informations : http://www.amnesty.org/fr/library/info/EUR70/024/2012/fr. Personnes concernées : population rom Genre : hommes et femmes Informations complémentaires sur l’AU 352/12, EUR 70/001/2013, 5 février (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.