Écrire Soudan. Mohammed Osman Moussa, un étudiant détenu, risque la torture

AU 31/13, AFR 54/003/2013, 8 février 2013 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 22 MARS 2013 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Mohammed Osman Moussa, un étudiant soudanais, est détenu au secret depuis qu’il a été arrêté sur le chemin de l’université, il y a près de deux mois. Il risque d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements. Le 11 décembre 2012, Mohammed Osman Moussa (26 ans) a quitté son domicile d’Omdurman (Soudan) vers 11 heures du matin. Peu après, il a informé des proches qu’il était suivi par une voiture qu’il soupçonnait d’appartenir au Service national de la sûreté et du renseignement (NSS) et qu’il craignait d’être arrêté. Le NSS refuse de révéler où se trouve Mohammed Osman Moussa et les détails de sa situation ; elle ne l’a pas autorisé à consulter un avocat ni à communiquer avec sa famille. On ignore s’il a accès à des soins médicaux alors qu’il souffre d’une pathologie cardiaque pour laquelle il doit prendre un traitement quotidien. Il risque fortement d’être victime de torture ou d’autres mauvais traitements. Mohammed Osman Moussa est étudiant en comptabilité à l’université du Nil oriental. Originaire du Darfour, dans l’ouest du pays, il attire l’attention sur les questions relatives aux droits humains, particulièrement en tant que chargé des médias au sein de l’Association des étudiants darfouriens de l’université du Nil oriental. Fin 2012, il a été détenu trois mois, pendant lesquels il aurait été maltraité. DANS LES (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.