Écrire Inde. Des paysans risquent d’être expulsés de force

AU 33/13, ASA 20/005/13, 8 février 2013 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 22 MARS 2013 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Environ 1 500 familles vivant dans le district de Jagatsinghpur, dans l’État d’Orissa, risquent d’être chassées de force de terres communales utilisées pour l’agriculture. Le 3 février, des policiers armés et un représentant du gouvernement ont recouru à une force excessive pour disperser des manifestants dans le village de Govindpur. Le gouvernement de l’État d’Orissa procède à des expulsions forcées afin d’acquérir 283 hectares de terre dans le cadre du projet de construction d’une aciérie auquel participerait le géant sud-coréen de l’acier, POSCO. Selon des militants locaux, le 3 février, à 4 heures du matin, entre 120 et 200 policiers et un représentant des autorités du district sont entrés dans le village de Govindpur. Environ 150 villageois ont formé une barrière humaine pour leur barrer le passage. D’après les témoignages recueillis par Amnesty International, les policiers et le représentant du gouvernement ont frappé les villageois à coups de matraques, blessant au moins 25 personnes, dont des enfants. Trois femmes et un homme âgé ont été grièvement blessés. Les policiers ont également détruit des plants de bétel sur les terres collectives dont dépendent certains paysans et leurs familles pour vivre. Certains ont été indemnisés pour cette perte, mais affirment que la somme reçue est bien inférieure au manque à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.