Écrire Israel. Samer Issawi,un gréviste de la faim, gravement malade

AU 36/13, MDE 15/003/2013, 12 février 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 MARS 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Samer Issawi, 34 ans, mène une grève de la faim depuis août dernier alors qu’il est en détention en Israël. Sa vie est en grand danger. Samer Issawi est détenu par les autorités israéliennes depuis le 7 juillet 2012. Celles-ci affirment qu’il a violé les conditions de sa libération dans le cadre d’un échange de prisonniers en octobre 2011, sans dire lesquelles. Cet homme a entamé une grève de la faim le 1er août en signe de protestation, une commission militaire israélienne ayant refusé de lui expliquer, ou d’expliquer à son avocat, les raisons de son incarcération. Samer Issawi a passé la plus grande partie de sa grève à la clinique de la prison de Ramleh. Il a été conduit dans un hôpital civil en Israël à de nombreuses reprises pour passer des examens en urgence, le plus récemment les 22 et 27 janvier, mais à chaque fois, il a été ramené à la clinique au bout de quelques heures. Le 31 janvier, cet homme aurait cessé de prendre des vitamines et menacé de ne plus boire de l’eau. Il a également menacé de ne plus passer les examens médicaux effectués par les Services pénitentiaires israéliens s’il n’était pas libéré. Son avocat a confié à Amnesty International que sa santé s’était rapidement détériorée au cours de ces dernières semaines car il ne s’alimente plus depuis six mois. Lorsqu’il a rendu visite à son client le 31 janvier (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse