Écrire Yang Chunlin (h), militant des droits humains, 52 ans

ASA 17/048/2007 - Action complémentaire sur l’AU 240/07 (ASA 17/042/2007 du 7 septembre 2007) Le militant des droits humains Yang Chunlin, arrêté le 6 juillet, aurait été torturé au poste de police de Heitong à Jiamusi (province de Heilongjiang). Après plus de trois mois de détention, il est toujours maintenu au secret. Amnesty International craint que cet homme ne soit encore torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Selon les informations recueillies par l’organisation, il a été soumis à une méthode de torture couramment utilisée en Chine : ses bras et ses jambes ont été étirés et enchaînés aux quatre coins d’un lit en métal, de façon à ce qu’il ne puisse plus bouger, et il a dû manger, boire et faire ses besoins dans cette position. Les personnes soumises à ce type de torture souffrent de douleurs intenses dans tout le corps. Ce traitement lui aurait été infligé à deux reprises, pendant six jours au début du mois d’août et une journée en septembre, et il aurait été forcé à regarder d’autres détenus subir le même sort, puis à nettoyer leurs excréments. Amnesty International pense que Yang Chunlin a été torturé de cette manière en partie parce qu’il a refusé d’« avouer » s’être rendu coupable de « subversion de l’État » en recueillant des signatures pour la pétition « Nous voulons les droits de l’homme, pas les Jeux olympiques ». Il aurait également informé d’autres détenus de leurs droits fondamentaux. Avant d’être arrêté, Yang Chunlin avait apporté un soutien actif à une action en justice intentée par (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse