Écrire Yahya Bajinka (h)

AFR 27/001/2008 - AU 60/08 L’ancien agent de l’Agence nationale de renseignements Yahya Bajinka est en détention secrète depuis le 15 avril 2007. Amnesty International a appris qu’il avait été torturé et qu’il est privé de soins médicaux afin de maintenir sa détention secrète. La santé de cet homme s’est dégradée au point que sans traitement, il risque de mourir. Ancien garde du corps du président et frère de Yahya Bajinka, le commandant Khalipha Bajinka a été accusé d’avoir pris part en mars 2006 à un complot présumé visant à renverser le gouvernement, et a fui le pays en juillet 2006 après qu’on eut attenté à sa vie. Les autres membres de sa famille ont été arrêtés peu après. Yahya Bajinka a été maintenu en détention au secret pendant deux semaines. Trois de ses frères ont quitté le pays après leur libération. En avril 2007, Yahya Bajinka a été arrêté sans mandat chez lui, à Brikama, et conduit à la prison centrale Mile Two. Depuis lors, les autorités ont nié à maintes reprises avoir connaissance de son arrestation. Elles n’ont fourni aucune explication quant à sa détention. Outre son lien de parenté avec Khalipha Bajinka, on pense que des témoins l’ont entendu critiquer la façon de gouverner du président Jammeh. Il a été revu pour la première fois le 22 septembre 2007 par des journalistes du bihebdomadaire Foroyaa (Liberté), alors qu’il recevait des soins au Centre hospitalier universitaire Royal Victoria à Banjul, la capitale. Il a été vu une deuxième fois dans le même établissement par des journalistes du même journal (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.