Colombie. Jackeline Rojas Castañeda, Ana Teresa Rueda Lozada, Doris Flores, Carolina Rubio Sguerra, défenseures des droits humains, menacées

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 31 MARS 2013. Quatre défenseures des droits humains du nord de la Colombie ont été menacées dans un courriel envoyé à l’une d’elles, Jackeline Rojas Castañeda. Les deux gardes du corps de celle-ci ont aussi été menacés. Le 13 février, Jackeline Rojas Castañeda a reçu un courriel de menace. Elle est membre de l’Organisation féminine populaire (OFP) et de l’Espace des défenseurs des droits humains (ETTDH) de Barrancabermeja, et bénévole au Comité de solidarité envers les prisonniers politiques (CSPP). Le courriel citait également Ana Teresa Rueda Lozada et Dolores Flores, qui travaillent à l’ETTDH, ainsi que Carolina Rubio Sguerra, secrétaire générale du CSPP. Les expéditeurs affirmaient qu’ils étaient au courant des récentes visites effectuées par Jackeline Rojas dans les départements de Bolívar et de César au titre de ses activités en faveur des droits humains et l’ont mise en garde, en faisant référence à un prix qui lui avait été décerné peu de temps avant pour la récompenser de défendre les droits humains : « Ne vous prenez pas pour Wonder Woman, ce prix n’est pas un gilet pare-balle. » Le message continuait ainsi : « Arrêtez d’ouvrir vos grandes bouches et de vous mêler de ce qui ne vous regarde pas, personne n’écoute plus vos plaintes idiotes. » En effet, les quatre femmes citées dénoncent régulièrement des atteintes aux droits humains commises dans la région. Les deux hommes que les autorités ont chargés de protéger Jackeline Rojas ont également été menacés de mort du fait de leur (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.