Écrire Inde. Gurmeet Singh, Dharampal, Suresh, Ramji, Praveen Kumar, Jafar Ali, Sonia (f), Sanjeev, et Sundar Singh risquent d’être exécutés.

Action complémentaire sur l’AU 337/12, ASA 20/008/2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 AVRIL 2013 Les autorités indiennes ont récemment procédé à deux exécutions secrètes, faisant craindre que neuf autres prisonniers soient mis à mort bien que l’issue de leur recours en grâce ne soit pas encore connue. Les recours formés par huit hommes et une femme sont actuellement examinés par le ministère de l’Intérieur de l’Union indienne ou par le président ; ces condamnées sont : Gurmeet Singh, Dharampal, Suresh, Ramji, Praveen Kumar, Jafar Ali, Sonia (f), Sanjeev, et Sundar Singh. Des ministres ont déclaré publiquement qu’il serait statué rapidement sur certaines de ces affaires, ce qui expose ces neuf personnes à un risque imminent d’exécution. Les circonstances des mises à mort récentes font craindre le pire et augmentent les risques d’exécution. Les recours en grâce sont généralement examinés dans l’ordre dans lequel ils sont formés. Les autorités ont cependant commencé à évaluer les dossiers dans le désordre, et il est donc difficile de déterminer quel cas est étudié à un moment donné. La nouvelle des deux exécutions récentes a été rendue publique après que celles-ci aient eu lieu ; ceci constitue une violation des normes internationales relatives à l’application de la peine de mort et rend impossibles les interventions préalables. Cela signifie que nous ne sommes plus en mesure de savoir quels recours en grâce sont actuellement examinés, quand une décision est prise ni si cette décision sera rendue publique. Le 21 (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse