Écrire Russie. Une enquête menée sur des menaces adressées à un avocat : Magamed Aboubakarov

Action complémentaire sur l’AU 38/13, EUR 46/007/2013, 27 février 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 10 AVRIL 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Une enquête a été lancée sur les menaces de mort envoyées par SMS depuis un numéro inconnu à Magamed Aboubakarov, avocat de la défense pénale dans le Caucase du Nord. Reste à savoir si des poursuites seront engagées dans cette affaire. Le 11 février 2013, Magamed Aboubakarov a porté plainte auprès de la police de Kabardino-Balkarie, en Russie, au sujet de messages de menace qu’il avait reçus sur son téléphone portable entre le 6 et le 11 février. Le 22 février, un enquêteur du bureau régional du ministère fédéral de l’Intérieur, à Nalchik, a ouvert une enquête en vertu du l’article 119 (1) du Code pénal (« Menaces de mort ou blessures graves »). Il est néanmoins à craindre, comme dans bien d’autres cas semblables, qu’au bout de quelque temps, l’enquête ne progressera plus et sera suspendue, faute d’avoir pu trouver un suspect. Entre le 6 et le 11 février 2013, Magamed Aboubakarov a reçu plusieurs messages de menace, envoyés depuis un numéro inconnu. L’expéditeur voulait savoir où il se trouvait, en lui précisant qu’il ne pourrait pas se cacher. Magamed Aboubakarov a appelé ce numéro et renvoyé un SMS en proposant une rencontre, mais personne ne lui a répondu. Après avoir signalé cet incident à la police, il a reçu un message indiquant : « Ce n’est plus le moment de [discuter]. [...tu parleras] à la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse