Écrire Iran. Un religieux irakien Ahmed al Qubbanji, détenu dans un lieu inconnu

AU 54/13, MDE 13/010/2013, 1er mars 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 10 AVRIL 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ahmed al Qubbanji, religieux et chroniqueur irakien, a été arrêté le 17 ou le 18 février à Qom, dans le centre de l’Iran, alors qu’il rendait visite à un membre de sa famille. À la connaissance d’Amnesty International, il n’a pas été inculpé mais, selon des médias citant des sources officielles, il a été interpellé parce qu’on le soupçonnait de se livrer à des activités d’« espionnage pour le compte d’Israël » et il pourrait encourir la peine de mort. On ignore où il se trouve et il risque de subir des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Il est peut-être victime d’une disparition forcée. Cet homme est considéré comme un prisonnier d’opinion. Ahmed al Qubbanji, religieux chiite de 56 ans qui a fui l’Irak en 1979 et s’est ensuite installé en Iran jusqu’à son retour dans son pays d’origine, en 2008, aurait proposé – oralement et par écrit – des interprétations relatives à l’islam s’appuyant sur des approches rationnelles et progressistes, qui sont rejetées par les responsables religieux des deux pays cités. Il rendait visite à un membre de sa famille à Qom lorsqu’il a été arrêté par des représentants du ministère iranien du Renseignement le 17 ou le 18 février. Selon les médias, un agent des services de renseignement iraniens a déclaré sur une station de radio iranienne qu’Ahmed al Qubbanji était soupçonné de se livrer à des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.