Écrire Bahrein. La militante Zainab Al Khawaja, emprisonnée pour « outrage à agent »

Action complémentaire sur l’AU 232/12, MDE 11/006/2013, 4 mars 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 AVRIL 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La militante bahreïnite Zainab Al Khawaja a été condamnée à trois mois d’emprisonnement le 28 février pour « outrage à agent » dans un hôpital militaire. Elle avait été relaxée en mai 2012 mais le parquet avait interjeté appel. Le 28 février, Zainab Al Khawaja a été condamnée à trois mois d’emprisonnement par la cour d’appel de Manama, la capitale, pour « outrage à agent » dans un hôpital militaire. Un tribunal pénal de première instance l’avait relaxée le 2 mai 2012 mais le parquet avait interjeté appel. Le 27 février, la cour d’appel a confirmé la peine de deux mois d’emprisonnement infligée à Zainab Al Khawaja pour « destruction de biens appartenant à l’État » après qu’elle a déchiré une photo du roi de Bahreïn pendant sa détention, en mai 2012. Toutefois, elle a déjà purgé cette peine. La cour d’appel a également confirmé la peine d’un mois prononcée le 10 décembre 2012 par le tribunal pénal de première instance pour « entrée en zone interdite » (le rond-point de la Perle). Zainab Al Khawaja avait déjà passé huit jours derrière les barreaux lorsqu’elle a été libérée en attendant qu’il soit statué en appel. Elle purge actuellement une peine totale de trois mois et 22 jours au centre de détention pour femmes de Madinat Issa. Elle avait été arrêtée le 27 février alors qu’elle organisait une manifestation pacifique (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir