Écrire Yemen. Muhammad Abdul Karim Muhammad Hazaa bientôt exécuté.

Action complémentaire sur l’AU 57/13, MDE 31/008/2013, 6 mars 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 9 MARS 2013 Muhammad Abdul Karim Muhammad Hazaa doit être exécuté le 9 mars prochain. L’âge qu’avait cet homme au moment des faits continue de faire débat. Muhammad Abdul Karim Muhammad Hazaa doit être mis à mort le 9 mars 2013 pour un meurtre commis en 1999. Le procureur général a retardé l’exécution d’une semaine en attendant les conclusions d’une enquête concernant l’âge qu’avait le prévenu à l’époque. L’avocat de ce dernier a depuis déposé un recours auprès de ce même magistrat pour repousser davantage l’exécution aux motifs que son client avait moins de 18 ans au moment des faits supposés et qu’il avait agi en état de légitime défense. Le procureur général aurait transmis cette requête à un procureur de Taizz (sud-ouest du pays) qui aurait pourtant refusé de l’étudier lorsque l’avocat de la défense l’a contacté le 6 mars dernier. Muhammad Abdul Karim Muhammad Hazaa a d’abord été condamné en 2000 par le tribunal de première instance de Taizz à purger une peine de prison et à verser une indemnisation à la famille de la victime. Son dossier a ensuite fait la navette entre la cour d’appel et la Cour suprême. En décembre 2005, la première l’a sanctionné de sept ans d’emprisonnement en plus du versement de l’indemnisation. Néanmoins, elle l’a par la suite condamné à mort, estimant qu’il était majeur à l’époque de l’infraction et que le certificat de naissance qu’il avait fourni, et qui indiquait qu’il avait alors 17 ans, était (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse