Écrire Oman. Les sentences de huit militants confirmées

Action complémentaire sur l’AU 174/12, MDE 20/002/2013, 7 mars 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 18 AVRIL 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La Cour suprême omanaise a maintenu les sentences prononcées à l’encontre de huit militants, et renvoyé les dossiers de huit autres prévenus devant une autre juridiction. D’après les informations dont dispose Amnesty International, ces 16 militants semblent être détenus seulement pour avoir exercé pacifiquement leur droit à la liberté d’expression et de réunion, et sont donc des prisonniers d’opinion. Le 25 février 2013, la Cour suprême omanaise a confirmé les sentences prononcées contre Ali al Muqbali, Mohammed al Habsi, Abdullah al Siyabi, Hilal al Busaidi et Abdullah al Abdali. Les quatre derniers ont été inculpés d’outrage au sultan et de violation des lois régissant Internet. Ils risquent chacun une peine d’un an de prison et une amende s’élevant à 1 000 rials omanais (environ 2 000 euros) chacun. Ali al Muqbali risque quant à lui un an de prison pour avoir violé les lois régissant Internet. Le 4 mars dernier, la Cour suprême a accepté les recours déposés par huit militants sur les 11 condamnés en août 2012 pour rassemblement illégal, et renvoyé leurs dossiers pour jugement à la cour d’appel de Mascate. Il s’agit de Saeed al Hashemi, l’avocate Basma al Kiyumi, Basimah al Rajihi, Nasser al Ghilani, Abdullah al Ghilani, Badr al Jabri, Mukhtar al Hinai et Mahmoud al Jamoudi. Les appels formulés par (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.