Écrire Syrie. « Aveux » filmés et craintes de torture

AU 61/13, MDE 24/007/2013, 12 mars 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 AVRIL 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Quatre Syriens, qui ont « avoué » à la télévision avoir participé à un complot visant à assassiner le président syrien, sont détenus au secret depuis 10 semaines. Au moins deux d’entre eux auraient été torturés. Leurs vies sont gravement menacées. Anas al Husseini, son cousin Abd al Raouf « Jiwan » al Husseini et Yaser « Abu Kurdu » Kurmi ont été arrêtés le 31 décembre 2012 à leurs domiciles de Damas par des agents de la Sûreté de l’État et sont détenus au secret depuis lors. Anas al Husseini et Abd al Raouf « Jiwan » al Husseini étaient détenus, au moins jusqu’à il y a trois semaines (selon des sources locales), à la section de la Sûreté de l’État d’Al Khatib, à Damas. Selon les mêmes sources, ils y auraient tous les deux subi des actes de torture et d’autres mauvais traitements, notamment des décharges électriques et des coups de couteau. Le 2 mars, Anas al Husseini et un quatrième homme, Muayid al Hashtar, sont apparus dans des vidéos diffusées sur des sites Internet favorables au gouvernement. Ils « avouaient » avoir participé, aux côtés des deux autres hommes, à un complot visant à assassiner le président et le ministre des Affaires étrangères. On craint que ces hommes aient été contraints à faire ces « aveux » par les forces de sécurité, ce qui est une pratique courante en Syrie. Les quatre personnes citées appartiennent à la minorité (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir