Écrire Maldives.Le gouvernement doit protéger une adolescente de 15 ans.

Action complémentaire sur l’AU 55/13, ASA 29/004/2013, 12 mars 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 AVRIL 2013 Le gouvernement des Maldives s’est récemment engagé à protéger une adolescente de 15 ans déclarée coupable de « fornication » et condamnée à une assignation à domicile et à la flagellation. Tant que la déclaration de culpabilité dont elle a fait l’objet n’aura pas été levée, elle sera susceptible d’être assignée à domicile et flagellée. Aux Maldives, une adolescente de 15 ans a été déclarée coupable de « fornication », c’est-à-dire d’avoir eu des relations sexuelles hors mariage, par un tribunal pour mineurs le 25 février. Elle a été condamnée à huit mois d’assignation à domicile et à 100 coups de fouet. Le 28 février, le gouvernement des Maldives a publié une déclaration dans laquelle il reconnaissait que la jeune fille avait aussi été victime d’agression sexuelle et devrait donc être traitée en tant que victime, affirmant que « ses droits devraient être pleinement protégés ». Le gouvernement a d’autre part déclaré que toutes les affaires de maltraitance envers des enfants, y compris en cas de sévices sexuels, devaient être examinées « sous l’angle des droits humains » et « dans l’intérêt supérieur de l’enfant ». Amnesty International a accueilli favorablement cette déclaration. Le gouvernement doit désormais joindre le geste à la parole et protéger pleinement les droits de l’adolescente tels qu’ils sont garantis par le droit international relatif aux droits humains. La « fornication » n’est pas une infraction au titre (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.