Écrire Tchad. L’auteur Jean Laokolé placé en détention au secret.

AU 73/13, AFR 20/001/2013, 25 mars 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 MAI 2013 Jean Laokolé, auteur et travailleur humanitaire, a été arrêté vendredi 22 mars par des membres des forces de sécurité à N’Djamena, la capitale tchadienne. On ignore où il se trouve actuellement. Jean Laokolé a été appréhendé dans la soirée du 22 mars par un groupe d’hommes en civil alors qu’il était en voiture avec sa famille dans le quartier d’Atrone, à N’Djamena. Ces hommes l’ont forcé à monter à bord de leur véhicule et l’ont conduit vers une destination inconnue. Bien que les autorités n’aient pas révélé ce qui est advenu de lui, il a été vu lundi 25 mars dans un ancien camp militaire de N’Djamena, le camp OCAM, situé derrière le lycée du Sacré-Cœur. Des membres des forces tchadiennes de sécurité utilisent ce lieu pour y incarcérer certaines personnes, bien qu’il ne s’agisse pas d’un centre de détention officiel. Selon diverses sources, notamment des membres de sa famille, la police a convoqué Jean Laokolé le 22 mars au sujet d’un article publié sur un blog. Il est soupçonné d’avoir porté de « fausses accusations » contre un groupe de personnes qui ont sans doute porté plainte contre lui auprès de la police. Il s’est présenté devant un policier qui aurait alors conseillé aux deux parties de parvenir à un compromis. Elles se sont mises d’accord pour que Jean Laokolé présente des excuses par écrit sur ce même blog et envoie également une lettre d’excuses aux personnes susceptibles d’avoir été blessées par son billet. Il prévoyait de le faire (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.