Écrire Israel. Samer al Barq, un détenu palestinien, reprend sa grève de la faim

Action complémentaire sur l’AU 119/12, MDE 15/007/2013, 22 mars 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 MAI 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Samer al Barq, actuellement en détention administrative, n’a pas été autorisé à recevoir la visite de sa famille le 12 mars dernier. L’administration pénitentiaire semble ainsi vouloir le punir car cet homme a repris sa grève de la faim le 27 février pour protester contre le renouvellement de l’ordre de détention le concernant, malgré les promesses des autorités israéliennes. Il est actuellement incarcéré à la prison de Hadarim, en Israël, où il aurait été placé à l’isolement. Le frère de Samer al Barq a expliqué à Amnesty International que le 12 mars 2013, sa sœur et lui se sont vu empêcher par des employés de la prison de rendre visite à leur frère « parce qu’il [refusait] de manger ». Un proche d’un des codétenus de Samer al Barq leur a plus tard confié que ce dernier avait été placé à l’isolement. L’ordre de détention administrative concernant Samer al Barq a été renouvelé pour trois mois le 24 février dernier, puis confirmé le 27 février à l’issue d’une révision judiciaire. Les autorités israéliennes avaient pourtant promis à l’avocat de cet homme, qui travaille pour la Société des prisonniers palestiniens – une ONG palestinienne fournissant une assistance juridique, entre autres, aux prisonniers palestiniens, quelles que soient leurs opinions politiques – que celui-ci serait conduit en Égypte afin de pouvoir (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Farid et Issa, défenseurs Palestiniens en danger

Farid et Issa militent pour la non-violence et font face à d’incessantes menaces et agressions de la part de soldats et de colons israéliens. Aidez-les ! Signez notre pétition