Écrire Israël. Les détenus Jafar Izz al Din et Tareq Qadan cessent leur grève de la faim et ont besoin de soins.

Action complémentaire sur l’AU 26/13, MDE 15/006/2013, 26 mars 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 MAI 2011 Jafar Izz al Din et Tareq Qadan, actuellement en détention administrative, ont suspendu leur grève de la faim le 27 février, après que le parquet militaire israélien a déclaré que leur incarcération ne serait pas prolongée. Ils se trouvent au centre médical de la prison de Ramleh et l’on craint toujours pour leur santé. La détention administrative de Jafar Izz al Din et de Tareq Qadan a été prolongée de trois mois le 22 février 2013. Toutefois, ils ont décidé de suspendre leur grève de la faim le 27 février, après que le parquet militaire s’est engagé à ne pas renouveler leur ordonnance de placement en détention lors de l’audience de contrôle par une autorité judiciaire, qui s’est tenue à l’hôpital Assaf Harofeh car les intéressés étaient trop faibles pour se rendre au tribunal militaire. Un juge du tribunal militaire d’Ofer ayant confirmé la décision le 6 mars, Jafar Izz al Din et Tareq Qadan devraient être libérés le 22 mai 2013. Selon Addameer, une organisation palestinienne de défense des droits humains, ces deux hommes ont été transférés de l’hôpital au centre médical des services pénitentiaires israéliens, à la prison de Ramleh, où ils ont passé deux semaines avant d’être envoyés dans une autre prison, puis ramenés au centre médical le 25 mars. Addameer s’est dite préoccupée par le fait que l’état de santé de Jafar Izz al Din ne s’était pas stabilisé et que ses reins risquaient de subir des dommages à long (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir