Écrire Soudan. Un jeune soudanais, Hatim Ali Mohammed, risque la torture

AU 80/13, AFR 54/008/2013, 28 mars 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 9 MAI 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Depuis le 24 mars, Hatim Ali Mohammed, un jeune Soudanais, est détenu au secret dans la banlieue de la capitale soudanaise par le Service national de la sûreté et du renseignement (NSS) pour avoir participé à une manifestation. Il risque fortement d’être victime de torture ou d’autres mauvais traitements. Le 23 mars, Hatim Ali Mohammed (25 ans) a participé à une manifestation contre la vente aux enchères de matériel médical essentiel par l’hôpital de Khartoum-Nord, principal établissement public de soins dans la partie septentrionale de la capitale soudanaise. Des agents du NSS en civil l’ont arrêté et détenu plusieurs heures, pendant lesquelles il aurait été battu. Le NSS l’a libéré le soir même en lui ordonnant de se présenter dans ses locaux le lendemain. Le 24 mars, Hatim Ali Mohammed s’est donc rendu au bureau principal du NSS pour Khartoum-Nord. On est sans nouvelles de lui depuis lors et il risque fortement d’être victime de torture ou d’autres mauvais traitements. Cet homme est ingénieur, diplômé de l’université de Khartoum. Le 24 mars, il a été détenu pour la cinquième fois du fait de sa participation à des manifestations pacifiques. Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour avoir exprimé pacifiquement ses opinions. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS RAPIDEMENT (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.