Écrire Qatar. Fin du régime d’isolement pour les militants Muhammad Issa al Baker et Mansour bin Rashed al Matroushi

Action complémentaire sur l’AU 71/13, MDE 22/007/2013, 28 mars 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 9 MAI 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Il a été mis fin au régime d’isolement de deux militants qatariens, qui peuvent désormais avoir des contacts réguliers avec leurs familles et leurs avocats. Pour le moment, ils ne sont inculpés d’aucune infraction pénale. Depuis le 27 mars, soit cinq jours après leur arrestation, Muhammad Issa al Baker et Mansour bin Rashed al Matroushi ne sont plus détenus à l’isolement et peuvent utiliser régulièrement la ligne téléphonique de la prison. Le 26 mars, ils avaient reçu la visite de leurs familles et de membres de la Commission qatarienne des droits humains mais n’étaient pas autorisés à passer ni à recevoir des appels téléphoniques. Des représentants d’Amnesty International ont pu s’entretenir avec ces deux hommes, qui ont signalé une amélioration de leurs conditions de détention : désormais, ils bénéficient de soins médicaux, prennent des repas réguliers et peuvent communiquer avec le monde extérieur. Pour l’instant, ils ne sont inculpés d’aucune infraction pénale et on ne leur a pas présenté de mandat d’arrêt. Le 23 mars, la direction du quartier général de la police, à Doha, les a informés que leur détention sans inculpation était prolongée à 15 jours. Ils ont alors été emmenés au parquet de la sûreté de l’État et interrogés. Il n’a été question d’aucune charge ni d’aucun mandat d’arrêt. Depuis lors, l’un de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse