Écrire Bahrein. Des mineurs jugés et condamnés en même temps que des adultes

Informations complémentaires sur l’AU 236/12, MDE 11/009/2013, 5 avril 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 17 MAI 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Deux adolescents, Jehad Sadeq Aziz Salman et Ebrahim Ahmed Radi al Moqdad, ont été condamnés à 10 ans de prison le 4 avril. Au cours du même procès, trois hommes ont également été condamnés à des peines allant de 10 à 15 ans d’emprisonnement. Le 4 avril, la Haute Cour criminelle de Manama a rendu son verdict dans les affaires concernant Jehad Sadeq Aziz Salman (16 ans), Ebrahim Ahmed Radi al Moqdad (15 ans), Naser Saeed Hassan (20 ans), Hassan Abdul Jalil al Ekri et Sadeq Khalil Ibrahim al Haiki. Les deux mineurs et Nasser Saeed Hassan ont tous trois été condamnés à des peines de 10 ans d’emprisonnement, et les autres accusés à des peines allant de 10 à 15 ans. Un sixième prévenu a été condamné par contumace. Les familles des accusés se sont vues refuser l’entrée de la salle d’audience pour entendre le verdict. Les mineurs seront transférés de la prison de Dry Dock, dans la capitale Manama, à la prison pour adultes de Jaw, en périphérie de la capitale. Leurs avocats feront appel de ces condamnations dans les semaines à venir. En vertu du Code pénal bahreïnite et de la Loi n° 59 de 2006 relative à la protection des personnes contre les actes terroristes (Loi antiterroriste), ils ont été reconnus coupables de « tentative de meurtre », « incendie d’une voiture de police », « rassemblement (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir