Écrire Mexique. Craintes croissantes pour la sécurité d’un refuge de migrants

Action complémentaire sur l’AU 62/13, AMR 41/018/2013, 11 avril 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 MAI 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les craintes concernant la sécurité du personnel et des migrants du refuge La 72 de Tenosique, dans l’État de Tabasco (sud du Mexique), ne cessent de croître. En effet, un homme placé en détention pour des actes de violence contre des migrants mais libéré récemment s’est livré à de nouvelles manœuvres d’intimidation. Le 9 avril, l’un des trois hommes accusés d’avoir commis des actes de violence contre des migrants à Tenosique s’est adressé aux policiers en faction qui étaient chargés d’assurer la protection du refuge La 72. Ces hommes avaient été placés en garde à vue en mars pour extorsion et menaces de mort sur la base des plaintes et des témoignages d’au moins deux migrants qui avaient été victimes de violences. Malgré cela, un juge fédéral a ordonné le 6 mars leur libération faute de preuves suffisantes. À leur libération, les trois hommes concernés, qui sont eux-mêmes des migrants en situation irrégulière, n’ont pas été renvoyés devant les services de l’immigration mais ont été autorisés à retourner à Tenosique. Selon Amnesty International, la présence de l’un de ces hommes devant le refuge visait à démontrer qu’ils pouvaient agir en toute impunité. Le 10 avril, les médias ont rapporté que les trois hommes libérés avaient porté plainte pour diffamation et préjudice moral auprès du parquet général de l’État (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.