Écrire BURUNDI. Les journalistes menacés par une loi restrictive

AU 100/13, AFR 16/001/2013, 17 avril 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 MAI 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un projet de loi relatif à la presse qui limiterait fortement les activités des journalistes doit être débattu prochainement par le Sénat burundais. Il prévoit de rendre les journalistes pénalement responsables dans le cadre de leur profession et introduit de nouvelles infractions liées à la presse et des amendes exorbitantes pour les personnes qui violeraient ses dispositions. La liberté d’expression est donc menacée au Burundi. Au Burundi, les journalistes sont victimes de harcèlement, de manœuvres d’intimidation et d’arrestations arbitraires depuis quelques années. Malgré cela, les médias y demeurent dynamiques et sont une source importante d’informations sur diverses questions intéressant les Burundais, notamment les allégations d’atteintes aux droits humains et de corruption. Des journalistes exercent dans tout le pays et mènent des enquêtes sensibles, parfois au péril de leur vie. Le projet de loi relatif à la presse, sous sa forme actuelle, restreindrait indûment les activités des journalistes, limitant ainsi la liberté des Burundais à chercher et à transmettre des informations et des idées. Il a été adopté le 3 avril 2013 à l’Assemblée nationale et, une fois voté au Sénat, il sera promulgué par le président. Certaines de ses dispositions étant particulièrement restrictives, ce texte constituerait une violation du (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.