Écrire République Dominicaine. Le journaliste Marcelo Contreras, menacé et agressé par des policiers

AU 101/13, AMR 27/004/2013, 18 avril 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 MAI 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des policiers dominicains ont agressé et menacé un journaliste couvrant une expulsion forcée qu’ils effectuaient dans le nord du pays. Marcelo Contreras, journaliste, filmait un reportage pour une chaîne de télévision locale le 11 avril tandis que des policiers expulsaient des paysans qui s’étaient établis sur les terres agraires de Los Limones, près de la ville côtière de Nagua (nord du pays). Le responsable de cette patrouille de police est venu vers lui et l’a menacé avec un pistolet, lui demandant d’arrêter de faire son travail. Marcelo Contreras lui a alors dit qu’il ne faisait qu’exercer un droit garanti par la Constitution en recueillant et diffusant des informations sur ces expulsions. Le policier lui a répondu : « Ne me parlez pas de la Constitution, la loi c’est moi, vous les journalistes vous faites vraiment chier, putain ! » Le fonctionnaire lui a arraché sa caméra et l’a arrêté, puis l’a menotté à l’arrière d’une moto ; il l’a tout d’abord amené devant un poste de police de la municipalité d’El Factor, puis plus tard devant l’université de Nagua. À Nagua, Marcelo Contreras a ensuite été conduit dans un poste de police. Il a été libéré le jour même, après que des journalistes locaux se soient présentés et se soient plaints du placement en détention de leur collègue. Marcelo Contreras n’a jamais été inculpé ni déféré (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.