Écrire Bahrein. Le militant Nabeel Rajab, emprisonné, a besoin de soins médicaux

Action complémentaire sur l’AU 128/12, MDE 11/012/2013, 23 avril 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 JUIN 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. À Bahreïn, Nabeel Rajab, militant des droits humains de premier plan et prisonnier d’opinion, souffre de douleurs dorsales intenses mais est privé des soins dont il aurait besoin. Nabeel Rajab ne reçoit pas les soins médicaux nécessaires pour la hernie discale dont il souffre depuis plusieurs années. Il suivait une physiothérapie mais il n’a pas pu la poursuivre depuis son arrestation en juillet 2012. Il affirme que son état de santé s’est détérioré en partie à cause des mauvais traitements qu’il a subis en détention. Le 18 avril, il souffrait tellement qu’il n’a pas pu marcher jusqu’à la cabine téléphonique de la prison pour appeler sa femme comme toutes les semaines. Le 20 avril, il a finalement réussi à aller lui téléphoner et il lui a dit qu’il souffrait terriblement. Les autorités pénitentiaires ne l’ont autorisé qu’à se rendre à l’infirmerie de la prison, où on lui administre des antalgiques et on lui conseille de faire de l’exercice. Nabeel Rajab est détenu à la prison de Jaw, à environ 30 kilomètres de Manama, la capitale. Président du Centre bahreïnite pour les droits humains, Nabeel Rajab a été condamné le 16 août 2012 à trois ans de prison pour avoir participé à des « rassemblements illégaux dans l’intention de troubler l’ordre public » et appelé et pris part à des manifestations organisées sans (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.