Écrire Egypte. Des militants maintenus en détention à l’isolement.

Action complémentaire sur l’AU 89/13, MDE 12/020/2013, 23 avril 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 JUIN 2012 Trois militants égyptiens sont toujours en détention à l’isolement à la prison de haute sécurité d’Alaqrab après que leur détention provisoire a été prolongée le 15 avril dernier. Le 15 avril 2013, un tribunal pénal du Caire a renouvelé l’ordre de détention provisoire visant Mohamed Mostafa Youssef, Mamdouh Hassan Mamdouh et Abdelazeem Abdo pour 15 jours. Ces trois hommes sont accusés d’avoir insulté le ministre égyptien de l’Intérieur et agressé les forces de sécurité lors d’une manifestation devant le domicile de celui-ci à Nasr City, au Caire, le 29 mars dernier. Leur avocat a fait appel mais sa requête a été rejetée le 17 avril. D’après le tribunal, l’incarcération de ces trois individus est nécessaire aux fins de l’enquête. On craint que leur détention provisoire soit renouvelée pour les punir d’avoir insulté le ministre de l’Intérieur. Le Code de procédure pénale prévoit le recours à la détention provisoire lorsque l’intéressé n’a pas de domicile ou de lieu de travail connu, ou s’il est considéré comme une menace pour la sécurité nationale. Selon les informations obtenues par Amnesty International, les autorités n’ont pas appliqué cette disposition aux trois hommes. D’après les familles de Mohamed Mostafa Youssef, Mamdouh Hassan Mamdouh et Abdelazeem Abdo, ceux-ci auraient dit qu’il « [valait] mieux être exécutés plutôt que d’être en détention à l’isolement ». Ces trois militants n’ont pas le droit de sortir de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.