Écrire Arabie Saoudite. Des réformistes maintenus derrière les barreaux

AU 107/13, MDE 23/014/2013, 24 avril 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 JUIN 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Six prisonniers d’opinion, tenants d’une réforme, sont maintenus derrière les barreaux, tandis que 10 autres, dont plusieurs étaient en liberté sous caution, ont été relâchés à la faveur d’une « grâce », sous réserve qu’ils cessent leurs activités militantes. En janvier, 10 hommes ont été remis en liberté à la faveur d’une « grâce » royale, qui ne leur a été accordée qu’à condition qu’ils s’engagent formellement à ne pas répéter leurs infractions, à ne plus militer en public et à remercier le roi. Six autres hommes détenus avec eux mais qui n’ont pas été relâchés sont des prisonniers d’opinion : Suliaman al Rashudi, Saud al Hashimi, Musa al Qirni, Abdul Rahman al Shumayri, Abdul Rahman Khan et Abdullah al Rifai. D’après les informations dont on dispose, au moins deux de ces hommes se sont eux aussi vu proposer une libération conditionnelle, mais ont refusé cette offre. Suliaman al Rashudi (76 ans) a été de nouveau arrêté le 12 décembre 2012, deux jours après avoir donné une conférence à un rassemblement social informel sur le thème de la légalité des manifestations dans la charia. Il a été maintenu en détention au secret, à l’isolement, jusqu’au 16 février. Il n’est plus détenu à l’isolement depuis cette date, et peut désormais recevoir des visites de sa famille. Saud al Hashimi a demandé à plusieurs reprises l’autorisation d’aller voir sa (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition