Écrire Syrie. Ahmed Ismael al Akkad, mineur, est détenu au secret

AU 106/13, MDE 24/018/2013, 26 avril 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 JUIN 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ahmed Ismael al Akkad, 16 ans, est détenu au secret dans des conditions équivalant à une disparition forcée depuis le 20 novembre dernier. Il souffre d’asthme mais il n’aurait reçu aucun soin, et semble avoir été maltraité. Ahmed Ismael al Akkad a été appréhendé le 20 novembre 2012 lorsque les autorités ont fait une descente dans le quartier d’Al Midan, à Damas, la capitale syrienne. On ignore où il a été conduit par la suite. Ses proches affirment que les autorités ne leur ont fourni aucune explication concernant l’interpellation et la détention actuelle du jeune homme, mais ils ont trop peur de demander où il se trouve. En revanche, Ahmed Ismael al Akkad leur a transmis un message environ 40 jours après son arrestation via un des anciens détenus de la Section Palestine, un centre de détention géré par le Service de renseignement militaire, célèbre pour les actes de torture qui y sont commis. Dans ce mot, le jeune homme expliquait qu’il était incarcéré à la Section Palestine et que sa santé se détériorait au vu de l’exiguïté et de l’humidité des locaux, et car il ne disposait pas du traitement pour son asthme. On ignore quelles sont les raisons de son arrestation. Des milliers de personnes, dont des mineurs, ont été appréhendées par les forces gouvernementales syriennes depuis le début des troubles de grande ampleur, en mars 2011, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse