Écrire Yemen. Muhammad Abdul Wahhab Faysal al Qassem risque à nouveau d’être exécuté sous peu

Action complémentaire sur l’AU 23/13, MDE 31/011/2013, 1er mai 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 JUIN 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Muhammad Abdul Wahhab Faysal al Qassem, qui avait obtenu un sursis en février, pourrait maintenant être exécuté dès le 5 mai. Son certificat de naissance indique qu’il avait 15 ans au moment des faits pour lesquels il a été condamné à mort. Le bureau du procureur général a informé Muhammad Abdul Wahhab Faysal al Qassem qu’il serait exécuté au cours des prochains jours. Le président du Yémen lui avait accordé un sursis le 6 février, quatre jours avant la date prévue à l’origine pour son exécution. Les autorités judiciaires devaient réexaminer l’affaire et prendre de nouvelles mesures visant à vérifier son âge, qui continue de faire débat. On ignore si elles ont procédé à ce réexamen et il pourrait être exécuté dès le 5 mai. Muhammad Abdul Wahhab Faysal al Qassem continue d’affirmer qu’il avait moins de 16 ans au moment des faits. D’après lui, les juges ont estimé qu’il était majeur à l’époque en s’appuyant sur des copies falsifiées de ses bulletins scolaires et sur un examen médical datant de 2004, qui n’a jamais eu lieu selon ses dires. Ils ont rejeté les copies du certificat de naissance qu’il a présentées, les considérant comme fausses, alors qu’elles provenaient des services compétents et que des copies avaient été émises plusieurs années avant les faits incriminés. Le droit yéménite interdit le recours à la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir