Écrire Urgent action. Egypte. Un militant Ahmed Douma, détenu pour avoir « insulté le président »

AU 112/13, MDE 12/021/2013, 3 mai 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 14 JUIN 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le militant de l’opposition Ahmed Douma, âgé de 24 ans, est détenu depuis le 30 avril sur la base de divers chefs d’inculpation, notamment pour « insulte envers le président ». Il est probable que cet homme soit un prisonnier d’opinion. Ahmed Douma s’est présenté le 30 avril devant les services du procureur dans la ville de Tanta, capitale du gouvernorat de Gharbiya, dans le nord du pays, pour répondre des chefs d’inculpation d’« insulte envers le président » et de « diffusion de rumeurs compromettant la sécurité nationale et portant atteinte à l’intérêt public ». Son cas a été examiné le dimanche 5 mai 2013 par le tribunal correctionnel de Tanta qui a reporté la date du procès au 13 mai, et ordonné son maintien en détention provisoire jusqu’à cette nouvelle date. S’il est reconnu coupable, il risque jusqu’à trois ans d’emprisonnement au titre des articles 102 et 179 du Code pénal. Les accusations portées contre lui sont basées sur les propos qu’il a tenus lors d’un entretien téléphonique dans une émission de la chaîne de télévision Dream TV présentée par Wael Ibrashi, entretien au cours duquel il a qualifié le président Morsi d’« assassin » en faisant référence aux militants de l’opposition tués lors des manifestations. Selon l’avocat d’Ahmed Douma, ces accusations font suite à une plainte déposée par un particulier, membre du parti (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.