Écrire Mexico. Les défenseures des droits des femmes Alba Cruz Ramos, Susana Ramírez et tous les membres du CODIGO-DH , menacées

AU 119/13, AMR 41/024/2013, 8 mai 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 JUIN 2013 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Deux militantes, membres d’une organisation de défense des droits humains de l’État d’Oaxaca, dans le sud du Mexique, sont menacées et harcelées. La défenseure des droits humains Alba Cruz Ramos a reçu un SMS de menace le 30 avril. Il ressemblait fort à des menaces qu’elle avait reçues auparavant : les expéditeurs l’appelaient « maman », précisaient que le travail n’était pas terminé et qu’ils n’avaient pas l’intention de réitérer leur menace mais de la mettre en œuvre. Alba Cruz Ramos, coordinatrice juridique du Comité de défense globale des droits humains (CODIGO-DH), fait l’objet depuis 2007 de mesures conservatoires prises par la Commission interaméricaine des droits de l’homme, pour la protéger contre les menaces que lui valent ses activités en faveur des droits humains. Une autre défenseure des droits humains travaillant pour le CODIGO-DH, Susana Ramírez, a été arrêtée et libérée après 34 heures de garde à vue. Elle n’a pas subi de mauvais traitements, mais le CODIGO-DH estime que son arrestation est intervenue en représailles de ses activités. Elle couvrait une manifestation organisée dans la ville d’Oaxaca en qualité d’employée du service communications du CODIGO-DH, lorsque des affrontements ont éclaté entre manifestants et policiers municipaux. Elle a déclaré à la police qu’elle ne participait pas à la manifestation mais (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse